Répétition

Publié le par AM

Hier, la répétition de théâtre a été magique. Cela a pris. Pourquoi cette fois-ci plus qu'une autre ? Il y avait dans l'air une tension érotique entre nous cinq parfaitement sensible et émouvante et de nouveau j'ai pu jouer. L'article précédent rend bien compte du mouvement insaisissable de la vie. Une mauvaise langue me susurre qu'on n'y voit que l'instabilité de mes humeurs.

Je rétorque, je la tords, cette langue susurrante : tais-toi, vieille petite langue pourrie ! tu n'es bonne qu'à répéter ce qu'on dit toujours-souvent des femmes !

Femme, tu bouges avec le monde, engloutie dans une émotion pleine de terre et des cendres d'hier, tu crées l'instant de ton devenir et tu avances, le regard courbe.

Publié dans Divagations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article